Ce sixième atelier fut  consacré à l’analyse critique d’une dizaine d’appels à projets et d’appels d’offres publics, faisant appel à la “créativité” ou aux compétences d’artistes pour le développement de projets urbains.

En deux groupes, parfaitement équilibrés (composés d’artistes, d’urbanistes, d’architectes,  et d’agents de collectivités territoriales) nous avons décortiqué leur contenu en nous posant les questions suivantes :

Qu’est ce que la commande nous inspire ? Répondrait-on ? Le cadre est-il adapté ? Qu’attend-on de l’artiste ? L’attente est-elle juste ? Quel cadre de collaboration avec les experts (architectes, urbanistes…)  et les politiques est proposé ? Quelle place pour les usagers dans le projet ? Qu’est ce qu’on aurait proposé nous ? Et si on avait dû l’écrire cette commande, ça aurait donné quoi ?

Les échanges, animés et stimulants, se prolongeront lors du prochain atelier pour aboutir, à la rentrée sur un petit outil critique, une grille de lecture des commandes. Ces échanges ont été précieux à l’aube d’une nouvelle saison dont une partie sera consacrée à la recherche de terrain de jeux appropriés pour notre programme de recherche-action.

Et bien sur… on a pris le temps de se donner des nouvelles de nos projets respectifs, de papoter de nos métiers et du buffet !

L’atelier #7 vu par Stéphanie Braka, ça donne quoi ?