Comment mettre en dialogue tous les dispositifs qui organisent la vie et le développement de l’enfant pour favoriser son épanouissement ?

 

 À partir de janvier 2019 et pour 4 ans.

LA MISSION  : Après avoir été exemplaire en matière d’accompagnement de l’enfance avec notamment le programme de Réussite éducative, Chanteloup-les-Vignes s’est constitué un ensemble de savoir et pratiques dont elle compte bien se servir pour sa future Cité éducative.
La Cité éducative accueillera les temps scolaires, périscolaires pour des enfants de trois à 16 ans en mettant en lien parents, enseignants et autres professionnels acteurs des apprentissages des enfants et adolescents. L’objectif est clair : réduire les inégalités de destin, faire monter les jeunes en autonomie et en ambition. S’il faut apprendre de tous les dispositifs mis en place depuis plus de dix ans, le projet de Cité nécessite aussi une vision globale (éducative, urbanistique, politique publique, service public). A titre d’exemples, le pluralisme linguistique des habitants, le nouvel équilibre du parc HLM, l’enjeu de l’inclusion qui va bien au-delà de l’accessibilité physique des bâtiments pour les personnes à mobilité réduite…

La Cité éducative de Chanteloup-les-Vignes a bien des défis à relever, mais elle est une opportunité pour créer un précédent à l’échelle nationale. Le projet est d’ailleurs regardé avec une grande attention par le Ministre de l’Education Nationale qui a évoqué la possibilité de créer d’autres Cités sur le modèle de Chanteloup-les-Vignes.
Cité éducative, Cité de la citoyenneté multiculturelle, Cité des Arts… Le projet est si ambitieux que certains l’appellerons “utopie”. Pourtant toutes les conditions sont réunies pour en faire une réalité concrète : précédents éducatifs et périscolaires, équipes professionnelles, opportunité architecturale… La Cité éducative est un dispositif complexe, mais les difficultés ne font pas écran à la pensée en action, lorsque l’on remet au centre de la ville l’enfant. 

LE ROLE D’ESOPA 
Esopa accompagne la définition de la trajectoire artistique et culturelle de la future Cité pédagogique de Chanteloup les Vignes. Comment faire collaborer des professionnels qui n’ont ni les mêmes objectifs, ni les mêmes emplois du temps ? Est ce qu’une présence artistique ou une approche plus sensible des rares temps partagés pouvait permettre de mieux se connaître et de converger vers un projet commun ? Il faudrait alors que l’artistique intervienne comme « facilitateur », « créateur de liens». 

Concrètement, nous : 

  • Passons du temps sur le terrain à la rencontre de l’ensemble des partie-prenantes (élèves, professeurs, éducateurs, parents, personnels administratifs et artistes du territoires) 

  • animons des ateliers d’intelligence collective pour co-construire des dispositifs, imaginer des réponses nouvelles à des problèmes de terrain. 

  • travaillons à la conception d’une “fabrique de projets” permettant d’explorer de nouvelles façons, plus créatives, de développer des compétences essentielles (savoir-être, savoir-faire) chez les enfants et de consolider leur apprentissage.  

LE CONTEXTE

Client : Communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise
Mandataire: Agence Indivisible, sociologie et design 
Autres membres du groupement : Étrange Ordinaire, DéTéA, Janet Looney de l’institut européen d’éducation et de politique sociale (IEEPS), Camille Charmey, Laure Bourdin