Esopa est l’acronyme de la question “Et Si On Prenait l’Air(e)?”

Le projet est né d’un besoin de prendre l’air. Christine Milleron, après dix années à la co-direction artistique d’un théâtre parisien, a ressenti l’urgence de réinterroger la place de la culture et de l’art dans la Cité : échec de la démocratisation culturelle, baisse des financements, prédominance du divertissement, surreprésentation des hommes aux postes de direction et dans les programmations, villes-monde, urgences sociales, crise de la démocratie, quête de transversalité, innovations technologiques. Il est urgent d’adapter nos politiques culturelles et nos pratiques aux nouveaux enjeux de nos sociétés et remettre les habitants au coeur de toutes les préoccupations.

Petit à petit, un « e » s’est invité dans l’interrogation et le questionnement.Le besoin de prendre l’air à fait place au besoin de prendre l’aire. L’espace public est souvent présenté comme un espace de partage, de débat démocratique, mais s’y sent-on vraiment chez soi ? 

On a bien souvent l’impression (et la preuve) que la rue ne ménage quasi-aucune surface de liberté et d’expression. Partout, de nombreux acteurs innovent et portent une réflexion commune en ce sens. Esopa aspire à participer à cette dynamique en favorisant la capacitation, le débat démocratique et le lien social dans la Cité, par la rencontre, l’art, le rêve, le jeu et la surprise.

ESOPA Productions se structure autour de trois pôles 

Un pôle « ingénierie culturelle » avec 2 missions :
– La production de projets culturels avec un intérêt particulier pour les projets participatifs et ceux créés pour des lieux non-dédiés.
– Une mission de programmation pour des collectivités ou des festivals. Les projets accompagnés ou produits ont pour points communs: d’avoir un contenu susceptible de questionner et de créer un débat démocratique ; de proposer une approche transversale des sujets en mobilisant, au cœur de processus de création, des artistes, chercheurs, citoyens ; d’être des projets contextuels, c’est à dire le fruit d’immersion sur un territoire, d’un travail inscrit dans la durée prenant en compte les réalités humaines, sociales et économiques qui lui sont propres ; de s’adresser à la société civile plutôt qu’à un « public ».

Un pôle “Innovation publique” qui nous permet de participer à des projets de recherche-action dans le champ de l’innovation publique. 

Un pôle “Urbanisme culturel dans lequel : 

– nous développons des ateliers d’intelligence collective au sein du collectif “Et Si On Prenait l’Air(e)?”, réseau fondé par Esopa, pour favoriser le développement de l’urbanisme culturel, 

–  Nous accompagnons aussi des collectivités territoriales dans le réflexions et dans l’outillage méthodologique pour porter des projets transversaux mêlant art et territoire.

Esopa nous permet aussi de multiplier d’autres types de collaborations ponctuelles telles que l’organisation de rencontres / colloques et des activités de formation.

Les chroniques d'Esopa (.pdf)

Les chroniques d'Esopa sont l'occasion de rassembler toutes les actions menées au cours de l'année.

L’équipe

Christine Milleron est la fondatrice d'Esopa Productions. Historienne de formation, …